HOMMAGE AU COLONEL ARNAUD BELTRAME

 

BBKFk65

Victime  de l’obscurantisme d’un fou d’Allah, le vendredi 23 mars 2018, à Trèbes (Aude)

 

            L’acte du colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame est suffisamment rare pour montrer qu’il est fort exceptionnel. Oui, cet acte dépasse largement la normalité, il transcende les horizons de notre pays. Par sa force, il nous invite à nous soumettre à une longue et profonde réflexion.

 

L’art et la culture peuvent être un frein à toute barbarie, mais le passé et le présent sont là pour témoigner que cela n’est pas suffisant face à des hommes dont la méchanceté, la haine et la vengeance les emportent jusqu’à la fureur et à la barbarie. L’islamisme fou, par son fanatisme, son solidarisme et son absolutisme, ne peut que nous inciter à réagir promptement en employant tous les moyens…

 

           

                   L’art et la culture sont-ils de solides remparts contre la barbarie ?

      (Poème rédigé le samedi 24 mars 2018 à Montcocu, commune de Baraize -Indre-)

                        avec une profonde pensée pour le colonel Arnaud Beltrame

                                              

 

                                   Ne pas confondre UNE culture et LA culture,

                                   Chaque peuple est imprégné par une culture,

                                   L’individu cultivé est un homme instruit :

                                   Culture et art ne sont pas inconnus de lui.

 

                                   Chaque peuple à sa culture qui le rassemble ;

                                   Une culture partagée est le bien vivre ensemble !

                                   Ne pas confondre LE rempart et UN rempart,

                                   Là où le courage est le meilleur des remparts.

 

                                   L’art fait réagir, émerger les émotions,

                                   Il est parfois transgressif, c’est une expression !

                                   Il peut être aussi un moyen de propagande ;

                                   En poésie, il rend libre et souvent transcende.

 

                                   L’art peut déborder bien des civilisations,

                                   Les questionner, les transcender dans leurs actions.

                                   L’art appartient au domaine de la culture,

                                   Il désigne une société dans sa structure.

 

                                   La culture fructifie les facultés de l’esprit

                                   Sur le plan de l’art et de la philosophie.

                                   C’est un ensemble des aspects intellectuels,

                                   D’une civilisation, d’un monde éternel.

 

                                   La culture ouvre à la connaissance de l’autre,

                                   Elle tend à comprendre toute chose de l’autre,

                                   Á diminuer les préjugés et bien des haines,

                                   Á exprimer et rapprocher des idées saines.

 

                                   La barbarie exprime la férocité,

                                   Le monde est partout jalonné de cruautés.

                                   La dictature nazie était inhumaine,

                                   Elle détruisait partout toute dignité humaine.

 

                                   Les nazis brûlaient des tableaux et moult livres ;

                                   Partout en Europe, de haine, ils étaient ivres.

                                   Par l’art et la culture, ils se faisaient valoir,

                                   Ils les détournaient à leur profit pour déchoir.

 

                                   La bassesse de l’âme humaine torture,

                                   Elle détruit l’homme aux idées saines et pures,

                                   Elle limite la faculté de penser,

                                   Elle s’oppose à l’idée de la liberté.

 

                                   Art et culture font la guerre à l’ignorance,

                                   Mais contre la barbarie, ils manquent de puissance.

                                   Aimer la vie, sans jamais perdre la raison

                                   Avec cet espoir d’apercevoir l’horizon.

 

                                   Dogme, misère et inculture imprègnent leurs traces

                                   Et favorisent, ici et là, des crimes en masse,

                                   Là où les remparts ne sont plus étanches,

                                   Là où de mauvais hommes tiennent fermement le manche.

 

                                   Oui, l’histoire continue de nous enseigner

                                   Que tout rempart peut avoir des  difficultés

                                   Á contenir des forces comme celles de l’hitlérisme,

                                   Et toutes autres dictatures liées au stalinisme.

 

                                   Mais subsistera dans bien des endroits du monde,

                                   Pour faire face aux bêtes immondes,

                                   Cette étincelle, ce beau feu sacré,

                                   Pour éclairer toute noble fraternité.

 

                                   Oui, de nobles fraternités, ennemies

                                   De l’ignoble et partout amies de la vie,

                                   Se dressent, ici et là, en rempart

                                   Pour vaincre et punir, tôt ou tard, les barbares,

 

                                   Barbares tuant au nom du communautarisme,

                                   Barbares assassinant au nom de l’islamisme.

 

            Les fous d’Allah, comme tous les barbares, suscitent le questionnement, révoltent la conscience de l’humanité, engendrent la tristesse, le dégoût et la colère !

 

            Par la force d’aller jusqu’au bout de son idéal humaniste, le colonel Arnaud Beltrame, a prouvé que les belles valeurs défendues au nom de la liberté, de la justice et du progrès ne meurent jamais !

 

 

                                                                       Daniel ALLIGNET

                                                               Capitaine de police honoraire


Président(e) de la section

M. Alain BOURREL