EVENEMENTIEL

MONUMENT DE LA PAIX A SAINTE-LIZAIGNE

INAUGURATION DU 9 NOVEMBRE 2018

P1020212

Le mur de la Paix, au premier plan un olivier symbole associé à cette belle réalisation

Notre Compagnon Patrick VINATIER a créé en lien étroit avec la municipalité de SAINTE-LIZAIGNE l’association « Monument de la Paix » dont il est le président. Cette association a pour but de construire bénévolement un mur de la paix qu’une artiste fresquiste doit illustrer afin d’honorer le retour de la paix le 11 novembre 1918.

IMG_9644 (FILEminimizer)

Coupure du ruban par madame Bénédicte CARTELIER sous-préfet des arrondissements d’ISSOUDUN et de LA CHATRE, en présence de Patrick VINATIER et des élus  et conseillers départementaux du canton

Un financement participatif a été lancé et c’est ainsi que la section de l’Indre de l’Association Nationale des Membres de l’Ordre National du Mérite a décidé de s’associer à ce projet par le versement d’une contribution d’un montant de 250 euros.

IMG_9676 (FILEminimizer)

L’artiste fresquiste madame Annie TAILLEMITE présentant son oeuvre

IMG_9753 (FILEminimizer)

Notre compagnon Patrick VINATIER aux côtés de monsieur Pascal PAUVREHOMME maire de Sainte Lizaigne

 

Le 9 novembre 2018, ce monument de la paix a été inauguré en présence d’Alain BOURREL notre président accompagné de plusieurs compagnons. Nous retranscrivons un extrait du discours prononcé par notre compagnon Patrick VINATIER. Après les remerciements d’usage aux personnalités présentes et avoir donné la liste des donateurs, voici ses propos :

« …Les inaugurations sont toujours des moments très particulierset je mesure aujourd'huil'importance de votre présence, et la dimension très symbolique que revêt cet instantpour toutes celles et tous ceux qui sont à l'origine de ce projet et pour toutes celles et tous ceux qui l’ont accompagné de leur volontarisme bénévole et ce mot n’est pas vain …

Quel plaisir de me retrouver devant vous, pour graver à jamais ce jour de l’inauguration du mur de la Paix ou plutôt cette magnifique fresque représentant la Paix.

……

Réfléchi et initié par notre Maitre à penser, cher Pascal (M. Pascal Pauvrehomme, maire de Sainte-Lizaigne), ce projet de fêter la paix, tu nous en parle depuis plusieurs années et grâce à ton enthousiasme tu as réussi à nous emmener avec toi comme toujours et avec grand plaisir afin de le mettre en place, et le résultat aujourd’hui est magnifique, alors merci, et je sais déjà que d’autres projets sont en gestations et que nous serons là pour les accompagner.

Rappel de la création du mur de la Paix

Au village de Sainte-Lizaigne en Centre Val de Loire comme dans tous les villages de France, nous commémorons depuis quatre ans le centenaire de la 1° Guerre mondiale, le 11 novembre.

Quoi de plus normal ! Ils ont été si nombreux, ces soldats à finir gravés dans la pierre de nos monuments aux morts et à mériter notre mémoire reconnaissante !

Pourtant, il nous est apparu comme une évidence de célébrer un siècle plus tard la paix revenue du 11 novembre 1918.

Vous conviendrez en effet qu’aujourd’hui plus que jamais, la Paix mérite d’être fêtée : le terrorisme aveugle, les postures inquiétantes de certains chefs d’Etat et même nos égoïsmes ordinaires ; tout nous invite à redire notre attachement à la Paix

C’est pour cela que nous avons décidé au village de Sainte-Lizaigne de construire bénévolement un mur de la PAIX qu’une artiste fresquiste Annie TAILLEMITE ici présente a illustré librement et symboliquement, merci Annie.

……

IMG_9617 (FILEminimizer)

 

IMG_9611 (FILEminimizer)

 

 

IMG_9663 (FILEminimizer)

IMG_9651 (FILEminimizer)

 

Elèves des classes de Sainte Lizaigne et leurs maîtres qui après un lâcher de ballons aux trois couleurs, et l’envol de pigeons  ont entonné la chanson d’Aldebert  « Aux âmes citoyens »

 

  Sartre écrivait "Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent".

la 1ère guerre mondiale ce sont 9.000.000 de morts et 8.000.000 d'invalides.

Même cent ans après, la terre garde les stigmates de l’acharnement des combats, de la folie des hommes.

Alors Dans un Etat laïc et républicain comme le nôtre, l’engagement doit d’abord être citoyen, parce que la paix, ça commence avec son voisin, dans sa commune. Alors, en mémoire de tous ceux qui ont vécu l’enfer de 14-18 et en mémoire de ceux qui vivent encore aujourd’hui la guerre : je nous souhaite la paix. Une paix durable en France mais aussi en Europe et dans le monde, une paix qui tire sa force de l’amitié et de la solidarité entre les peuples. »

 

Article de Jean-Claude NOUHANT – 13 novembre 2018


Président(e) de la section

M. Alain BOURREL