ANMONM

Association Nationale des Membres de l'Ordre National du Mérite

HISTORIQUE DE LA SECTION


Un peu d’histoire

  La section de l’Indre de l’Association Nationale des Membres de l’Ordre National du Mérite a un passé qui lui est propre et qui remonte à 1972. La source principale est l’ensemble des comptes-rendus des assemblées générales

Le 13 juillet 1972, en présence du préfet Jean Francis PHILIPPE (en fonction dans l’Indre de janvier 1969 à juillet 1973) s’est tenue la première réunion officielle du groupe des décorés de l’Ordre National du Mérite. Le préfet PHILIPPE félicite monsieur PILET le fondateur de cette amicale. Un président est élu en la personne de monsieur Raymond PICARD, industriel bien connu dans le département, un secrétaire et un trésorier respectivement du nom de Jean ROUET et de Marcel PFEFFER 

PICARD

 Raymond PICARD

 A cette époque ce regroupement n’a aucune valeur légale, il faut attendre le 11 septembre 1972 pour qu’une déclaration d’association soit déposée en préfecture. Elle est dénommée : « Amicale Berrichonne des membres de l’Ordre National du Mérite » ayant pour objet : Contribuer au prestige de l’Ordre, renforcer les liens d’amitié et de solidarité entre ses membres. Le journal officiel du 4 octobre 1972 n°10509 en officie la création.

 La première assemblée générale date du 6 mars 1973, l’amicale compte 72 membres sur 102 décorés.

Le 7 janvier 1974 – 2ème AG en présence du préfet Christian DANBLANC - l’amicale compte 75 membres sur 110 décorés

Le 5 février 1975 – 3ème en présence du préfet René HECKENROTH - l’amicale compte 92 membres sur 120 décorés. La Grande Chancellerie souhaite une unité nationale car il existe une fédération régionale et une fédération nationale.

Le 19 mars 1976 – 4ème AG en présence du sous-préfet de la Châtre - l’amicale compte 102 membres sur 127 décorés. L’amicale berrichonne accepte le principe de l’affiliation sous condition que les statuts soient révisés et que le problème des cotisations soit revu. Création du premier annuaire des membres de l’association. Création du numéro 1 d’un bulletin intérieur le 31 décembre 1975

Le 28 avril 1977 – 5ème AG en présence du général Léon CUFFAUT président national des décorés de l’ONM. Le 1er janvier 1977 la fusion de différentes associations départementales était réalisée monsieur PILET ayant œuvré dans ce sens. Le président PICARDretenu par une mission économique en Allemagne s’était fait excuser.

 Le 20 avril 1978 – 6ème AG en présence du préfet BOURSEILLER - monsieur Raymond PICARD président de la section, monsieur PILET membre du bureau national de l’association, monsieur GRIACHE président du tribunal et monsieur LOUBES procureur.

 Le 30 mars 1979 – 7ème AG la section en progression constante compte plus de 130 membres. Lors de cette réunion le président PICARD évoque une conférence avec monsieur Archambault sur le thème : "La Chine s’éveille, les chinois voyagent".

  Le 28 mars 1980 – 8ème AG en présence du préfet LEVERT. La section compte 147 adhérents sur 165 recensés.

PILET

Roger PILET

Cliché La Nouvelle République

 

Le 5 mars 1981 – 9ème AG en présence du préfet LEVERT et monsieur AURILLAC député. Lors de cette réunion monsieur PICARD annonçait son intention de laisser sa place de président à monsieur PILET fondateur de l’amical berrichonne de l’ONM. Le nouveau bureau était composé de M PICARD, président honoraire – M. PILET, président – M. PFEFFER, trésorier – Mme GARCIA secrétaire (pendant l’indisponibilité de M. ROUET).

M. Roger PILET, membre administrateur de l’ANMONM à Paris, et M. Maxime CUNIN, inspecteur d'académie en poste dans l'Indre, décidèrent de créer pour notre département le prix du civisme. Le président Roger PILETt , administrateur répercuta l'idée au siège de l'association qui l'accepta et la développa au niveau national.

Le 4 juin 1982 – 10ème AG en présence de Mme BLANC sous-préfet d’Issoudun et qui sera plus tard administratrice et vice-présidente de l’ANMONM. Pour la première fois le président PILET remet le prix du civisme à deux jeunes filles d’origine vietnamienne pour leur implication à réussir scolairement.

Le 15 janvier 1983 – 11ème AG en présence de Michel LAVENSEAU secrétaire général représentant le préfet.

Le 25 février 1984 – 12ème AG en présence du préfet Claude BOZON. Cette année a été marquée par la venue de M. Henri LEROY délégué général national de l’ONM pour le 20ème anniversaire de la création de l’ordre et la remise du drapeau à la section lors d’une cérémonie au monument aux morts de la place Lafayette.

Le 20 avril 1985 – 13ème AG en présence du préfet AUBRY-LECOMTE. Au cours de cette réunion le président PILET annonce la création de 4 comités locaux (dont le nom actuel est secteur) avec à leur tête un président M. SAINT PAUL (Issoudun) – M. XAMBO (Argenton) – M. CAMBRAY(La Châtre) – M. GIRAULT(Le Blanc). Cette année le prix du civisme pour l’Indre est décerné à Melle Catherine FEUILLADE qui a obtenu le 3ème prix national qui fut remis à Deauville les 8 et 9 juin lors du congrès.

Le 1er février 1986 – 14ème AG en présence du secrétaire général de la préfecture M. ROULLET représentant le préfet et de M. Henri LEROY délégué général national de l’ONM. Lors de cette assemblée M. Henri LEROY remit les insignes d’officier de l’Ordre National du Mérite à M. Roger PILET, président de la section de l’Indre.

Le 21 février 1987 – 15ème AG en présence du préfet AUBRY-LECOMTE, du général TEYSSIER commandant l’ESMAT et du colonel BICAILLE commandant la gendarmerie. Lors de cette journée, monsieur Guy PERRIN vice président chargé du prix du civisme fit part à l’assemblée des problèmes de la jeunesse et recommanda aux membres de l’association de ne pas abandonner les lauréats : le parrainage doit compléter le prix. Monsieur Alain FOURMEAU succéda à Guy PERRIN qui ne pouvait continuer pour des raisons personnelles.

 

FOYER

Jean FOYER

Le 10 décembre 1988 – 16ème AG en présence du préfet AUBRY-LECOMTE président d’honneur de la section de l’Indre de l’ANMONM et du général TOULOUSE commandant l’ESMAT. Cette assemblée fut l’occasion de fêter le 25ème anniversaire de la création de l’ordre avec la présence de monsieur Jean FOYER, garde des Sceaux et ministre de la Justice dans le gouvernement de Georges Pompidou du 14 avril 1962 au 1eravril1967, qui, pendant 45 minutes, retraça la naissance de l’ordre, pourquoi le général de Gaulle avait voulu cet ordre, ce qu’il représente, ce qu’il a été et ce qu’il est : un ordre de chevalerie et non une simple décoration.

  Le 9 décembre 1989 – 17ème AG en présence du préfet Jean-René GARNIER, ce dernier remet la croix d’officier à Roger BIDRON. Le porte drapeau Marcel ZAHM démissionne de sa fonction pour raison de santé.

 Le 8 décembre 1990 – 18ème AG en présence du préfet Alain RONDEPIERRE et du général BIENFAIT qui sera élu membre du conseil d’administration. Un office religieux se tient le lendemain à Levroux en mémoire des compagnons décédés, il est célébré par le compagnon et abbé DESPLACES

  Le 8 décembre 1991 – 19ème AG qui se déroule aux Dryades à Pouligny Notre Dame, en présence du préfet Alain RONDEPIERRE. Lors de cette réunion les insignes de chevalier sont remis à Messieurs Maurice VEDY et Antonio AMENGUAL respectivement par le colonel AGOSTONI et le préfet de l’Indre. Lors du repas qui suivit une tombola fut tiré avec comme gros lot une œuvre (sculpture sur acier) de la chanteuse et artiste Mick MICHEYL

  Le 5 décembre 1992 – 20ème AG dans la mairie d’Issoudun, en présence du préfet Alain RONDEPIERRE. Au cours de cette journée monsieur LAIGNEL, secrétaire d’Etat auprès du premier ministre et maire, décora monsieur Maurice CROZE, journaliste à la Nouvelle République, puis monsieur RONDEPIERRE remis les insignes de l’ONM à monsieur Raymond ALBERT et madame GAILLARD enfin monsieur PILET décora monsieur Max DUBOIS lui aussi journaliste à la Nouvelle République

SCHUMANN

Maurice SCHUMANN

Le 4 décembre 1993 –pour cette 21ème AG le président national de l’ANMONM, monsieur Henry LEROY, est à Châteauroux. C’est l’année du trentième anniversaire de la création de l’ordre. En présence du préfet Alain RONDEPIERRE, le président PILET annonce qu’il se retire et dit qu’il a pressenti Jean ROUET pour lui succéder. L’assemblée approuva. Le prix du civisme est remis à deux jeunes d’Aigurande, élèves au lycée professionnel d’Argenton qui avaient sauvé de la noyage une femme tombée dans la Creuse. Pour cet anniversaire monsieur Maurice SCHUMANN, porte parole de la France libre pendant la guerre, est venu relater quelques souvenirs de sa vie avec le général de Gaulle.

 

ROUET

Jean ROUET

Le 10 décembre 1994 – 22ème AG, elle se tient à Argenton préparée par Jean BRUNAUD. Alain FOURMEAU prévient l’assistance que cette année le prix du civisme ne serait pas attribué, faute de candidats retenus.

 En décembre 1995 – 23ème AG dans la salle des clubs de l’aéroport Marcel DASSAULT à Déols en présence du directeur de cabinet du préfet monsieur Robert POMMIES et du président national Henry LEROY

La section compte 277 cotisants. Le prix du civisme est décerné à un jeune du lycée agricole qui est intervenu lors d’un accident survenu à un employé de l’établissement et l’a sauvé d’une fin atroce.

  Le 7 décembre 1996 – 24ème AG en présence du préfet Nicolas THEIS et du sous-préfet du Blanc BRUNEAU L’effectif est de 276 adhérents. Cette année le prix du civisme n’est pas attribué pas de postulant digne de ce nom.

  Le 7 février 1998 – 25ème AG à Buzançais. L’effectif est de 283 adhérents. Lors des élections Jean JOUBERT administrateur national de l’ANMONM est élu au conseil de l’Indre.

  Le 6 février 1999 – 26ème AG dans le salon d’honneur de la mairie de la Châtre mis à notre disposition par le député-maire Nicolas FORISSIER L’effectif est de 286 membres. Pour la troisième année consécutive Alain FOURMEAU en charge du prix du civisme a dû annoncer qu’il n’avait aucun candidat.

 Le 12 février 2000 – 27ème AG à Valençay. Le président Jean ROUET  remit les insignes de chevalier de notre ordre à Bernard SALLAT puis reviendra sur les valeurs qui sont les nôtres : civisme, entraide et attachement aux valeurs morales. L’effectif de la section est de 281 adhérents. Cette année le prix du civisme permet de récompenser 3 garçons et une jeune fille.

Le 2 février 2002 – 29ème AG à Issoudun. Remise du prix du civisme à un jeune castelroussin, lycéen au LEGT Blaise Pascal, auteur d’un acte de civisme en sauvant une personne de la noyade.

Président(e) de la section

M. Alain BOURREL